Je choisi le dentifrice naturel ou conventionnel ?

Comme la grande majorité des gens, j’ai toujours acheté mes dentifrices et produits d’hygiène au supermarché. Je n’avais jamais imaginé que la plupart d’entre elles contenaient des ingrédients toxiques. En fait, pour être honnête, je ne m’étais jamais vraiment posé de questions sur les ingrédients – plaçant toute ma confiance sans doute dans les promesses de marketing sur l’emballage ! « Protège contre les caries », « des dents blanches » par exemple.  Outre la qualité-prix, « ça fera l’affaire » était mon mot d’ordre. C’est familier ?

Or, pensons protéger les dents, on laisse un composé neurotoxique rentrer dans nos bouches deux à trois fois par jour !

Vous allez me dire : « oui, mais le dentifrice, on ne l’avale pas ! ».  En fait, bien que nous (adultes) en crachions la majorité, « les tissus dans notre bouche sont l’un des endroits les plus absorbants de notre corps ! ». Des produits chimiques, toxiques, pénètrent dans notre sang par absorption par la bouche et les gencives, s’accumulant dans notre corps.

 Le dentifrice naturel est souvent sans fluor. Mais le fluor : c’est essentiel, non ?

L’arrivée du fluor pour les dents dans les années 1950, coïncide avec l’industrialisation à grande vitesse de l’alimentation, mais aussi la conquête rapide de produits hyper sucrés comme le Coca-Cola… dont l’abus provoque des caries et attaque l’émail des dents. Le fluor est alors considéré alors comme un remède miracle aux caries et à la formation de plaque dentaire. Le mécanisme est prouvé in vitro (c’est-à-dire en laboratoire). Dès lors, il sera alors introduit dans de nombreux produits : eau potable, sel, chewing-gum, et bien sûr dans le dentifrice.

Or, bien que le fluor soit efficace pour combattre les caries, à plus fortes doses et avec une accumulation sur le temps c’est une autre histoire. Le fluor devient alors une toxine chimique néfaste au système nerveux et à la reproduction, liée à une perturbation du système endocrinien.

S’il n’y avait que le fluor…

D’autres ingrédients douteux se trouvent dans une majorité de dentifrices industriels que vous devriez vraiment éviter:

Des édulcorants, des arômes artificiels, et…

– le laurylsulfate de sodium, ou SLS – un détergent chimique pour faire mousser la pâte;  Utilisé à l’origine pour nettoyer les sols, le laurylsulfate de sodium a été associé à des aphtes et autres irritations de la peau. Les personnes plus sujettes aux aphtes sont conseillées d’utiliser un dentifrice sans SLS.

– le dioxyde de titane E171, qui rend les dents blanches… et peut favoriser le cancer et altérer le système immunitaire (1);

– le triclosan, un antibactérien chimique, soupçonné d’être un perturbateur endocrinien. De nombreuses études ont notamment montré qu’il favorise l’inflammation, lié à plusieurs types de cancer, comme ceux du sein, des ovaires, de la prostate et des testicules. Il est également lié à la puberté précoce. Aussi, le triclosan passe des tuyaux de la salle de bains jusque dans les cours d’eau, polluant l’eau.

En fait, on peut définir un dentifrice naturel en fonction de l’absence des produits nocifs cités, qui ne font pas partie des ingrédients, et sont remplacés par des ingrédients naturels qui sont beaucoup mieux pour notre santé. 

 Du coup, quelles sont les alternatives ? 

      1. Essayez des dentifrices sans fluor de Grants of Australia : ingrédients naturels et non toxiques.  

Le dentifrice naturel Grants of Australia contient du phosphate dicalcique, du xylitol et Les études indiquent que le phosphate dicalcique contribue au contrôle du tartre. C’est un agent légèrement abrasif et blanchissant, qui équilibre les niveaux de calcium et de phosphate pour des dents saines. Il aide à reminéraliser les zones de dents attaquées par l’acide provenant de bactéries et sujettes à la carie dentaire. Le xylitol est un édulcorant végétal extrait de l’écorce d’arbre, une excellente alternative naturelle au sucre.

Cette entreprise familiale Grants of Australia (leader sur le marché australien) produit depuis 1984 des dentifrices naturels et bain de bouche sains et efficaces. Leurs dentifrices, certifiés Végan, sont fabriqués à partir d’ingrédients naturels comme par exemple le propolis, l’Aloe Véra, le Tea Tree, la menthe. Ils sont exempts de produits chimiques nocifs, tel que le fluor, les parabènes, les sulfites, préservateurs et arômes chimiques etc. Retrouvez toutes les informations ici : https://comptoireco.nc/product-category/nos-solutions-b2b/les-produits-naturels-b2b/hygiene-dentaire-les-produits-naturels-b2b/

  1. Fabriquer son propre dentifrice.

Lorsqu’on est dans une démarche zéro-déchet, on peut fabriquer son dentifrice en version pâte ou en poudre. Les résultats varient, mais vous trouverez de nombreuses recettes sur Internet, souvent à base d’argile blanche, d’huile de coco et d’huile essentielle de menthe poivrée.

Enfin, sachez que l’acte de se brosser les dents est beaucoup plus important que le dentifrice ! Autrement dit, se brosser les dents sans dentifrice est presque aussi protecteur qu’avec ! Bien qu’utiles pour avoir des dents en bonne santé, le dentifrice et bain de bouche sont là surtout pour rafraîchir votre haleine. Ce qui est non-négligeable ceci dit…

Sources :
(1) https://www.lemonde.fr/sante/article/2017/01/20/alerte-sur-les-dangers-du-dioxyde-de-titane-un-additif-alimentaire-tres-courant_5066297_1651302.html
Pour plus de lecture sur le sujet :
https://www.egaliteetreconciliation.fr/Fluor-un-scandale-sanitaire-enfin-mediatise-41412.html