Quels alternatifs aux cabas et sacs en plastique ?

La fin des sacs plastique, une respiration pour notre ile et une opportunité de faire partie de la solution

On connaît tous quelqu’un dans notre entourage qui a « fait le plein » avant le passage de la loi du pays interdisant la mise à disposition ou vente des sacs plastique (cabas ou autres) – la panique, comment on va faire après ??

Le gros cabas en plastique était pratique, disons-le. Mais avec sa moyenne de 30 utilisations avant de casser, il n’était pas écologique car il finissait forcément à la déchetterie où il finissait de se décomposer en millions de particules.  « Il », du coup, se transformait, avec les autres sacs plastique, en plusieurs millions de sac en déchets par an, rien qu’en Nouvelle Calédonie !

Aujourd’hui, on va épargner à notre pays 60 millions de déchets de sacs plastique par an, voilà ce qu’on va faire.

On s’autorisait d’oublier son cabas

Avec un prix si accessible des cabas, nous pouvions le négliger – qui ne s’est pas déjà dit « au pire, j’en rachèterai un ».  Les habitudes, c’est psychologique – avec un prix peu cher, on s’autorisait à l’oublier à la maison, ne pas anticiper et faire des courses impromptues – et on finissait avec un placard rempli de cabas et sacs en plastique !! Au final, nous participions allègrement à la pollution plastique.

Aujourd’hui, on ne peut plus se dire que le commerçant du coin nous donnera un sac en plastique à usage unique, car, on le sait, c’est désormais interdit. Ce qui nous oblige réellement à changer nos habitudes. C’est peut-être embêtant au début pour un certain nombre de personnes pour lesquelles le sac plastique est un confort…  Et on pense à nos 60 millions de sacs en plastique consommés et jetés chaque année dans notre beau pays, soit 215 en moyenne par habitant par an !   Puis, on pense au pays qu’on veut laisser à nos enfants et petits-enfants.  Et on se dit, les habitudes, ça se change.

Et à la place ?

A la place du cabas, nous avons le choix imposé de sacs en fibres naturelles ou alors en matière biosourcée.  Ce qui est une excellente nouvelle pour notre environnement et la réduction de nos déchets en plastique !  Pour autant, le meilleur sac écologique reste celui qui est durable et qui se réutilise. Inutile d’avoir 20 sacs différents qui stagnent dans notre placard la plupart du temps.

A Comptoir Eco, nous nous sommes penchés sur la question depuis plus de 6 mois en essayant d’imaginer et d’anticiper les besoins en sacs réutilisables une fois le plastique interdit. D’abord en termes de fonctionnalité, mais aussi d’entretien, durabilité et impact sur l’environnement tant pour la partie fabrication que la fin de vie du sac. C’est pourquoi nous avons fait le choix de sacs en toile de coton bio et en toile de jute, deux fibres 100% naturelles qui n’utilisent pas de pesticides, d’engrais et beaucoup moins d’eau à produire que le coton non bio, très polluant pour l’homme et pour l’environnement.  Il était très important qu’aucun de nos sacs ne soient plastifiés à l’intérieur, car avoir un sac dit « vert » mais non biodégradable n’a pas de sens pour nous.  Nos sacs sont donc lavables et 100% biodégradables à la fin de leurs vies.

Il est utile d’avoir une petite « gamme » de différentes modèles et tailles de sacs, voir paniers, selon le type de courses que vous faites.  Pour une meilleure durabilité, il vaut mieux plusieurs sacs moyens qu’un grand sac trop chargé.

Découvrez tous nos sacs ici et leurs prix très accessibles : https://comptoireco.nc/product-category/boutique-b2c/sorties-zero-dechet-b2c/sacs-100-naturels-pour-les-courses/